AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionDiscordTwitter

Partagez | 
 

 RP de Rez (rien à voir avec Dofus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rez

avatar

Messages : 2810
Date d'inscription : 15/12/2011
Localisation : Quelque part entre Frigost et l'île wabbit

MessageSujet: RP de Rez (rien à voir avec Dofus)   Mar 28 Aoû 2012 - 4:55

Pour ceux qui l'ignore je joue à plusieurs MMO, parfois en même temps (d'où mes afk répétés xD) et l'un d'entre est un univers médiéval-fantastique où le RP a une place +/- importante. C'est mon jeu par navigateur préféré, mais j'ai décidé de l'arrêter.

Je vais vous faire partager quelques uns des RP que j'ai écris en commençant par le dernier. Ce ne sera sans doute pas le meilleur pour votre compréhension mais c'est celui que j'ai retrouvé pour le moment qui s'y prête le mieux. Pour la mise en situation:

Après une guerre perdu (elle m'aura fait mal celle là) Urubrar et un démon discutent de la situation politique de leur monde.
Chaos: Dieu de la destruction (celui de Urubrar)
Darkatos: Dieu de la guerre
Lans: Dieux guerrier protecteur de la veuve et de l'orphelin
Bohémien: Dieux des sciences et de la paix
Cresso: Dieux des fourbes (voleurs, assassins, diplomates)

Bien entendu les dieux ne sont pas tous amis ce qui est amusant en RP :)

--------------------------------------------------------------------------------------

Un rire remplit de joie raisonna dans les sous sols de la veille bâtisse. Dans l’obscurité qui régnait dans ce lieu où aucune torche ne brûlait, deux êtres devisaient sur les affaires de ce monde.

« Écoutes-moi Urubrar. Nous avons peut être été défait militairement mais observe le chaos qui règne sur ce monde. Les êtres de ce monde se révèlent sous leur véritable jour, humant le sang comme des limiers ils aspirent à la guerre. Ils y ont pris goût et la recherche de tout leur être. Pour ces mortels de basse naissance elle est telle une drogue qui vient couronner leur puissance superficielle et leur égocentrisme. Ils n’ont plus rien des paisibles humains, elfes, nains et autres engeances qui passaient leur temps à engraisser leur panse bien rebondit.

A l’instar de notre peuple démoniaque ils n’ont pas reçut les enseignements de Darkatos comme tous les grands guerriers, seul l’appel de Chaos raisonne enfin à leur oreilles. Sa voix est trop forte pour leurs oreilles encrassées et ils perdent facilement le contrôle. Ils ne sont que des pantins dans les mains du puissant Chaos, détruisant ce qu’ils ont construit, créant la haine qui plus tard les poursuivra de génération en génération.

Oui Urubrar, notre mission en cette terre est presque achevée. Le chaos règne dans les cœurs et les esprits de ces minables phérésiens. Mais ce n’est pas assez. Il s’en faut de peu pour que la destruction créatrice de notre Divin Seigneur puisse faire son œuvre.

Lans et bohémiens ont perdu de leur influence, leurs adeptes ont rejoint notre cause même si ils continuent de les prier pour sauvegarder les apparences. Il était temps que ces imbéciles se rendent compte que l’honneur et la bonté ne permettaient pas de gagner une guerre. Regarde-les piller toutes les cités indépendantes qui bordent leurs frontières, j’en suis à la fois déçu par leur manière de procéder et fier qu’ils s’acceptent comme disciple de Chaos. Désormais nous devrons nous méfier des agissements de notre plus grand ennemi… Cresso.

Le fourbe a de la ressource et je ne dois pas me tromper en affirmant que ses disciples nous préparent un sale coup. Tôt ou tard ces moins que rien abattrons leurs cartes et comme à chaque fois ils sauront nous donner du fil à retordre.
Ce qu’ils ont perdu dans leur pantalon ils l’ont gagné en sournoiserie. Cela rend ces vicelards plus dangereux que des vipères dont ils ont déjà la langue fourchue. Ils seront notre dernier obstacle, le plus dure.

La mission que nous a confié Chaos est presque achevée Urubrar, presque… Si nous en avions pas autant bavé je serais nostalgique de nos premiers jours, mais au contraire nous en avons tellement ch** que nos latrines doivent déborder et sentir à des kilomètres. (rire)
Accomplissons notre mission jusqu’au bout, Chaos compte sur nous.
»

Sur cette dernière parole, le gobelin quitta le démon et se rendit aux étages supérieurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Happy

avatar

Messages : 1326
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 20
Localisation : Tokyo

MessageSujet: Re: RP de Rez (rien à voir avec Dofus)   Mar 28 Aoû 2012 - 11:05

Trop bieeen

_________________

                                      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rez

avatar

Messages : 2810
Date d'inscription : 15/12/2011
Localisation : Quelque part entre Frigost et l'île wabbit

MessageSujet: Re: RP de Rez (rien à voir avec Dofus)   Lun 3 Sep 2012 - 20:08

C'est une autre histoire, mais comme l'indique le nom de mon personnage (Rez) c'était l'un de mes premiers RP. Ma meilleure période d'écriture.
Mise en situation:
Rez: Mercenaire embauché par l'Employeur comme Capitaine de la Garde . Guerrier fiable aux vices bien prononcés.
La République: C'est un état en guerre contre les Barbare ( une nation ennemi) dont la Garde de Rez assure la protection.
Le Concile: ce sont les membres de la République.
L'employeur: Membre du Concile a l'identité secrète.


Quatre nuits était passées depuis que Rez avait prit sa résolution. Réunir la nourriture et les ressources nécessaires à son expédition avait été plus difficile que prévu.
Incertains d’être remboursés ces créanciers faisaient le pied de grue devant son bureau, attendant l’occasion de lui saisir tous ses biens. Les seuls gains sur lesquelles comptait Rez étaient ceux des cartes, mais sa réputation de joueur invincible chassait d’elle-même les plus téméraires, le laissant désormais sans pigeon à dépouiller. Dans ces conditions il lui était impossible de rembourser ses dettes, mais il lui était aussi impensable d’être condamné aux travaux forcés pour éponger ses créances.

Cependant c’était le passé. Rez avait désormais un paquetage sur le dos et ses pas le menaient droit au cœur d’un conflit plein d’opportunités pour qui saurait les saisir. L’espoir de richesse facile brillait dans ses yeux avides. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, Rez pensait avec raison qu’au vu des massacres de la guerre que son bonheur serait garantie. Mais alors que ses pensés divaguaient sur l’emploi qu’il ferait de sa future fortune le bruit d’une calèche attira son attention. Ce moyen de transport était rarement utilisé dans la région à cause de la pluie incessante qui déformait les routes et lorsque c’était le cas il était rare de se tromper en affirmant qu’un personnage important devait se trouver à l’intérieur.
Rez frissonna à l’idée d’être reconnue, ou pire que se soit là un assassin envoyé pour le tuer. Après tout, là où il y a de l’argent et du pouvoir, il y a aussi des complots.

L’attelage devint très vite visible car les chevaux étaient lancés aux galops. Rez ne vit aucune bannière flotter dans le vent et plus étrange, le coché commença à faire ralentir ses bêtes.

« Passe, fais ton chemin, fais comme si j’étais pas là, se répétait Rez anxieux. »

Néanmoins, quand il fut clair que la calèche allait s’arrêter à sa hauteur, Rez passa son bras droit sous sa cape et le posa sur le pommeau de son épée.

« Arrête toi Targo, ordonna une voix à l’intérieur de la calèche.

Bien Monsieur.

Capitaine Rez veuillez donc vous donner la peine de monter. »

La voix était familière à Rez sans qu’il parvienne à la reconnaître, mais il était certains que celui qui était à l’intérieur le connaissait assez bien pour que son déguisement ne le trompe pas.

« Avant toute chose pouvez vous vous présenter? Je n’ai pas l’habitude d’obéir à quelqu’un que je ne connais pas, exigea Rez.

Auriez vous oubliez qui vous a engagez? »

Rez déglutie, comment n’avait il pas reconnut la voix son employeur?!

« J’ai à discuter avec vous, le voyage jusqu’à l’Île de Kalifriss est long, je peux vous y déposer puisque je dois y aller moi aussi.

Euh… oui, merci. »

Rez monta avec méfiance dans le véhicule et lorsqu’il fut confortablement installé, son employeur frappa le toit de sa canne. Le coché joua du fouet et ils partirent en direction de l’Ouest.

« Rez… comment avez-vous pus vous mettre dans une telle situation? »

L’intonation condescendante que prit le concilien fit tiquer Rez, son poing se serra et immédiatement l’idée de briser les cervicales de son interlocuteur lui titilla l’esprit.

« Vous ne pourrez pas être d’avantage être en colère que moi, continua t’il après avoir remarqué la nerveusité du Capitaine. J’ai usé de mes relations pour vous faire accepter dans l’armée et vous obtenir finalement le grade et la fonction de Capitaine. Je ne nierais pas que j’ai été ravis de vos premières années de services malgré les quelques scandales que vos… mœurs avaient tendance à déclencher.

Je me suis toujours comporté de façon exemplaire, se défendit Rez.

Voulez vous que nous revenions sur la nuit que vous avez passée avec la fille d’un des membres du Conseil? Ou préférez vous que je vous rappel avec quel brio vous avez été surpris en train de tricher aux cartes face à l’ambassadeur envoyé par le Bouclier Divin? »

Je n’ai pas été surpris en train de tricher, se rappela Rez. J’ai été accusé de tricherie, ce qui est quand même différent… mais laissons dire, que me veut il à la fin? Il ne m’a pas fait monter pour me gronder comme un gamin?

« Je ne préférais pas, finit par lâcher Rez. Mais qu’est ce qui peut bien pousser un personnage aussi important que vous à se déplacer au cœur du conflit?

Cessez votre ironie. Moi aussi, j’ai perdus quelques uns de mes privilèges après la défaite du Concile et ses alliés à la forteresse d’Elyak. Cependant j’ai trouvé un moyen de nous rendre service à tous les deux. Vous irez au front comme simple chef d’unité de la République.

Quoi?!

Cessez donc de m’interrompre, s’impatienta l’employeur. La bas vous retrouverez un de vos lieutenant. Bahmorth… fargno…

Faramorth?

C’est lui en effet. Qui plus est vous bénéficierez de l’aide d’un républicain fidel qui vous assistera dans votre tâche.

Bien que j’ignore en quoi je vous serais utile, je tiens juste à préciser que n’exécute des ordres que lorsque je suis payé pour le faire.

Vous me serez utile soyez en sûr. D’ailleurs, vos craintes concernant l’argent sont infondées. Il y a sur le toit un coffre d’or remplit entièrement. Cela couvrira les dépenses oubliées du mois précédent et ceux des trois mois à venir, de plus … que faites vous? »

Fouillant de manière théâtrale dans son énorme sac Rez finit par en sortir un boulier usé par des milliers de manipulation.

« Je calcul les intérêts pour chaque jours de retard, tel qu’il l’était précisé dans notre contrat.

Essayez vous de me duper?

Je vous retourne la question, répliqua Rez avec une pointe d’agressivité. »

Le concilien soupira puis porta sa main à l’intérieur de son par-dessus. Il en sortit une bourse qu’il lança d’un geste qui se voulait marquée par l’exaspération.

« Votre fascination pour l’argent vous mènera à votre perte.

Qui sait, elle me sauvera peut être aussi la vie… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rez

avatar

Messages : 2810
Date d'inscription : 15/12/2011
Localisation : Quelque part entre Frigost et l'île wabbit

MessageSujet: Re: RP de Rez (rien à voir avec Dofus)   Lun 3 Sep 2012 - 21:08

La suite du RP, ma partie préférée

Le voyage s’était déroulé sans encombre. Une semaine d’ennui, ponctué par quelques haltes dans des hameaux reculés. Les étrangers étaient rares pour ses hommes et femmes et chaque visite d’habitants de « l’extérieurs » était synonyme de fête, de beuverie et de migraine le lendemain matin. Pourtant la ripaille y était infecte, les pucelles semblables à des guenons et les anciens du villages aussi asticotant que pouvait l’être un cabot après son os.
Rez se faisait une joie après chaque départ de savoir la ligne de front de plus en plus proche et de savoir que son voyage avec son employeur allait arriver à son terme. Car contrairement à leur premier voyage ensemble, le concilien était grincheux, cynique et très irritable.
Peu importaient les essais de Rez pour découvrir ce qui se tramait, l’employeur restait aussi muet qu’une tombe. Pire, son humeur empirait à chaque tentative.
C’est pour cette raison que lors de leur arrivée au quartier général de la République, Rez s’empressa de quitter la compagnie glaciale de son employeur. L’attelage eu juste le temps de s’arrêter que Rez descendit aussitôt du véhicule. Il pressa le cocher de lui donner son coffre et il s’en fut le plus vite possible.
Mais pas suffisamment.


« Votre or n’allait pas disparaître Capitaine. »

Rez stoppa sa marche et se retourna avec toute la fierté qui lui était possible de rassembler.

« N’oubliez pas de vous présenter au camp 45;55 pour officialiser votre arrivé et prendre vos nouvelles fonctions, rappela le Concilien.

J’y manquerais pas, répondit Rez en reprenant son chemin.

Si vous le souhaitez, des chambres sont disponibles dans le quartier des officiers.

La proximité de certaines "vieilles" connaissances risque de me priver de sommeil définitivement. Je serais plus à mes aises dans la ville basse et oui, je serais discret
. Rajouta ironiquement Rez »

L’employeur se contenta de la réponse et ne fit aucun des commentaires qui lui était devenue coutumier durant leur voyage. Rez ne préféra pas pousser sa chance plus loin et marcha d’un pas pesant jusqu’aux quartier aisés de la ville. Le coffre était lourd, encombrant et voyant. Sauf si on ne tenait pas à sa vie il aurait été malvenu de se déplacer avec autant d’écus sur sois.

Quelques heures plutard, après avoir dépasser quelques villas aux prix incommensurables, Rez parvint enfin devant une banque qui lui parut digne de confiance. Un Titan de Granit devant l’entrée, quelques Drones en patrouille autour des bâtiments et des nains pour propriétaires de l’établissement. Tant que les propriétaires n’étaient pas ses radins de gobelins ou les réfrigérants vampires, cela était acceptable.
L’établissement était une beauté architecturale que Rez reconnut comme étant naine. Pierreries, or, argent et métaux en tout genre étaient si présent qu’une seul bougie parvenait à éclairer le salon de ses milles reflets. L’opulence avait une définition bien différente en fonction des races.
Cependant Rez ne s’en soucia pas. Seul importait son magot et lorsqu’il fut certains que son or était en sécurité son esprit commença enfin à apprécier le lieu. D’ailleurs, en sortant de la banque, son sens de l’observation lui apprit qu’hormis les quartiers riches le reste de la ville était relativement neuf.
L’établissement du quartier générale de la République, dans ce qui devait être un bourg paumé à l’origine, avait eu pour conséquence le développement du commerce, restaurants, forgerons, et des emplois du vice. Après tout le soldat ne marchait pas qu’au courage et à l’honneur comme se faisait un devoir de rappeler la propagande, une solde généreuse et une nuit agréable étaient bien plus motivants pour tous soldats allant au front. Raison pour laquelle il se ferait une joie de trouver une couche accueillante pour la soirée.



***********************************************

Aux premières lueurs de l’aube Rez réussit à ouvrir ses paupières. Il avait chaud, son corps était lourd et fatigué. En baissant les yeux une partie de ses souvenirs lui revinrent et de même que la réponse à ses trois symptômes. Deux jolies donzelles, dormaient paisiblement, leur bras minces et graciles enlacés autours de son torses tandis que leur poitrines fermes se pressaient sur ses reins. Quelle malédiction! Non seulement il allait devoir les quitter mais en plus l’alcool avait effacer de sa mémoire la majeur partie de la soirée.

Rez jura et pesta dans un murmure contre ce coup du sort puis, conscient qu’il avait un travail qui l’attendait, il se dégagea avec douceur de ses deux compagnes d’un soir.


« Rezouuuuu…, encore… une fois... murmura la rousse dans son sommeil. »

Encore? S’interrogea Rez. Mais qu’avait il donc fait cette nuit!

Rez préféra éluder la question et lutta contre son instinct primaire avant de se maudire lui-même de laisser passer une telle occasion. Il s’affaira à se vêtir dans le silence le plus total, ramassa son paquetage et quitta l’auberge et finalement la ville. Plus jamais il ne boirait autant!
Néanmoins l’esprit de Rez se refroidit et il se rendit bientôt compte qu’il avait commit une bêtise en partant sans prendre la peine d’acheter un cheval maintenant qu’il en avait les moyens. Une journée de marche au milieu des ruines d’un autre temps…
Voila une perspective qui lui ferait regretter le lit douillet du matin.



************************************************

Éreinté par la marche Rez arriva en titubant au camp et pour une fois l’alcool y était pour rien. Non, la cause était toute autre.
Rez était tombé sur des éclaireurs et l’un d’eux avait sut manier l’arc avec dextérité. Si sa vie n’était pas menacée mais sa fierté en avait prit un coup.

« Le Capitaine est arrivée! Héla un soldat. Faîtes venir un toubib.

Ça ira je me suis déjà occupé de ma blessure. Que se passe t’il ici?

Rien, nous attendions votre venue. Un buffet est en ce moment même organisé et d’après ce que j’ai entendu dire il y aura même des danseuses, ajouta t'il avec envie.

Pas de fête aujourd’hui. Pendant que je poursuivait ma route j’ai vu des mouvements vers le sud. Nous allons nous mêler au combat.

Mais… la fête…

Il fallait fêter avant mon arrivée, maintenant nous allons mériter notre solde. Avez-vous un problème avec ça? »

Le soldat bredouilla mais le mot « non » fut le seul à franchir ses lèvres.

« Dans ce cas faites sonner le rassemblement, au lieu de brasser l’air. »

Rez avait passé ses nerfs sur son subordonné. C’était lâche, mais au moins il ne serait pas le seul à avoir passer une mauvaise journée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP de Rez (rien à voir avec Dofus)   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP de Rez (rien à voir avec Dofus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aidez moi mais Rien a voir avec dofus !!
» Créer un gif animé ? (rien à voir avec le sujet du dessous)
» Campagne (rien avoir avec les Champs) : Pokémon Code Vortex
» DESSINS - quand j'étais plus jeune (rien à voir avec WHB..)
» ça n'a rien à voir avec le triathlon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le quartier général :: RP, Poème et compagnie...
-
Sauter vers: